Le Rêve d’Adalbert

Dimanche 20 octobre à 19h

Visul lui Adalbert
Réalisé par Gabriel Achim. Comédie noire, 1h42.
Avec Gabriel Spahiu, Doru Ana, Ozana Oancea, Mimi Brănescu.

Nous sommes le 8 mai 1986 – l’anniversaire du Parti Communiste Roumain. Deux semaines avant s’était produit l’explosion de Tchernobyl. Une semaine avant – l’équipe de foot Steaua avait remporté la victoire à la Coupe des Champions à Séville. Dans cette ambiance festive, Iulică Ploscaru, sous-ingénieur responsable de la protection du travail, essaie de mettre en valeur son talent artistique, en tournant un film original sur la protection du travail. Mais son essor est brusquement arrêté par une mauvaise nouvelle : un ouvrier est victime d’un accident lorsqu’il est en train de fabriquer des couteaux en cachette.

« Le rêve d’Adalbert » est une comédie noire, un film drôle sur une époque triste et grise. Loin de l’esthétique minimaliste et du ton consacré par les cinéastes de l’ainsi dite « nouvelle vague », Gabriel Achim construit une histoire absurde mais véridique. Dans la logique totalitaire, rien n’est en fait absurde – et c’est justement à travers ce constat que fonctionne le film. A voir absolument, pour l’histoire comique autant que pour les quatre buts stoppés par Helmuth Duckadam, en finale, ce fabuleux 8 mai 1986. [Matei Martin, Regard 55 – magazine francophone de Roumanie]

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. Ping :Ovo | Motor ! Le festival du film roumain de Toulouse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *