L’étage du dessous

vendredi 6 novembre 2015 • 20h

En avant-première et en ouverture du festival
+ rencontre avec le réalisateur Radu Muntean à l’issue de la projection
+ cocktail roumain après la séance

L’Abc (accès)

Un etaj mai jos

Réalisé par Radu Muntean. 1h33.

Avec Teodor Corban, Iulian Postelnicu, Oxana Moravec

En rentrant chez lui, Pătrașcu perçoit derrière une porte au deuxième étage de son immeuble les bruits d’une violente dispute amoureuse. Quelques heures plus tard le corps d’une femme est découvert. Ses soupçons se portent sur Vali, le voisin du premier. Et pourtant Pătrașcu ne se rend pas à la police… même lorsque Vali commence à s’immiscer dans sa vie et dans sa famille.

Toujours la même chose, le nouveau cinéma roumain ? Cela n’est vrai que pour ceux qui le voient de trop loin pour en distinguer les nuances. Il y a trop de différences, par exemples, entre la terreur omniprésente dans les films de Cristian Mungiu, l’absurdité picaresque de Radu Jude (Aférim !), ou le radicalisme minimaliste de Corneliu Porumboiu (Métabolisme) pour les amalgamer. Moins immédiatement fêté que ceux de ses compatriotes cités ici, le cinéma de Radu Muntean pourrait avoir l’air typiquement roumain au premier coup d’œil. C’est-à-dire sombre, parfois taiseux mais souvent tendu, questionnant la place de l’homme dans une société qui oppresse l’individu. Ce serait pourtant réducteur. Son précédent film, Mardi après Noël (déjà présenté à un Certain Regard), se distinguait par un usage audacieux des plans séquence, poussant le spectateur à aller lui-même à la recherche des subtilités narratives du scénario, à mener l’enquête.

La forme de l’enquête est également celle qu’emprunte L’Etage du dessous. C’est bien sûr celle, paradoxale, de Patrascu : témoin auditif d’un meurtre en dessous de chez lui, il passe pourtant le film à ne rien vouloir savoir, et à fuir toute conséquence. C’est aussi celle du cinéaste, qui partage avec les meilleurs de ses contemporains l’art de filmer le non-dit, tout ce qui se trame sous la surface, les terribles remous intérieurs. (…)
Lire la suite sur le site www.filmdeculte.com


[♥ Distinctions ♥] 8 nominations dans le cadre de la sélection Un certain regard à Cannes 2015.

aff-film-etage-du-dessous

Lien pour marque-pages : Permaliens.