Le regard d’Olivier Père sur Métabolisme (Corneliu Porumboiu)

arteHier est sorti dans les salles, distribué par Zootrope Films, le troisième long métrage de Corneliu Porumboiu déjà auteur de 12h08 à l’est de Bucarest (Caméra d’or au Festival de Cannes en 2006) et Policier, adjectif (2009.) Métabolisme ou quand le soir tombe sur Bucarest (Când se lasa seara peste Bucuresti sau metabolism, 2013) s’inscrit dans une tradition du cinéma moderne et postmoderne : le film sur un tournage de film. Mais il subvertit et transcende cette tendance avec intelligence et humour. Au beau milieu d’un tournage Paul, le réalisateur, a une relation avec Alina, une actrice qui interprète un second rôle. Il décide de réécrire le scénario pour y ajouter une scène de nue avec elle. Pris de doutes, il choisit au final de ne pas la tourner et téléphone à sa productrice pour se plaindre d’un ulcère à l’estomac…

Lire la suite de l’article sur le site d’Arte

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *