Clara Cernat : « Le cinéma roumain ? Un couteau dans la plaie… »

Marraine de cette cinquième édition, Clara Cernat, nous parle du cinéma roumain, à l’issue de la projection du film de Calin Peter Netzer « Mère et fils », Ours d’or à Berlin mais aussi du récital inédit qu’a donné la musicienne et cinéphile roumaine.

Des films comme celui de Calin Peter Netzer sont comme des couteaux plantés dans le coeur. Ils nous réduisent en miettes. Ces films sont tout à la fois sincères, grossiers et pudiques. Le grand cinéma, c’est du ressenti. La Roumanie a une grande carte à jouer pour ce cinéma, cette nouvelle vague qui prend ses racines dans le très beau cinéma roumain des années 60/70 et des réalisateurs qui ont fait leur travail malgré les années de communisme…

Un vœu pour Motor ? Qu’il devienne un grand festival en Midi-Pyrénées. Chiche !

Lien pour marque-pages : Permaliens.

Un Commentaire

  1. Aiguiseur de couteau

    Interressant. Merci pour ce partage culturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *